Collège National d'Audioprothèse

Collège National d'Audioprothèse
Précis d'audioprothèse tome III - Le contrôle d'efficacité prothétique
SOMMAIRE


Liste des auteursP.5
PréfaceP.7
Avant proposP.9
IntroductionP.13
CHAPITRE I
ASPECTS LÉGISLATIFS DES CONDITIONS LÉGALES NÉCESSAIRES AU CONTRÔLE DU BON USAGE DE LA PROTHÈSE AUDITIVEP.33
CHAPITRE II
LE CONTRÔLE IMMÉDIAT D’EFFICACITÉ PROTHÉTIQUE
A. MESURES OBJECTIVESP.37
I. INTRODUCTIONP.37
II. LE MATÉRIELP.37
III. HISTORIQUE P.38
III.1. La simulationP.38
III.2. Mesures In Vivo (MIV)P.38
IV. MESURES AU COUPLEURP.39
IV.1. Le coupleur 2cc (recommandations I.E.C. 126/2ème éd. 1973)P.39
IV.2. Simulateurs d’oreilleP.40
IV.2.1. Le simulateur Bruël et Kjaer (B et K)P.40
IV.2.2. KEMAR (Knowles Electronic Manikin for Acoustical Research)P.41
IV.2.3. Simulation du Gain d’Insertion (GI)P.42
IV.2.3.1. Différence liée à l’utilisation d’un coupleurP.42
IV.2.3.2. Modification du Gain Naturel de l’Oreille (GNO) ou Real-Ear Unaided Response (REUR)P.42
IV.2.3.3. Effet cor, reverse cor, diamètre du tubeP.43
IV.2.3.4. EventsP.43
IV.2.3.5. Cavité résiduelle embout-?tympan (longueur de l’embout)P.44
IV.2.3.6. Position du microphone de l’appareil de correction auditive sur le pavillonP.44
V. MESURES IN VIVOP.46
V.1. Le matérielP.47
V.2. ÉtalonnageP.49
V.3. Méthode d’étalonnageP.49
V.4. Mesure du Gain In Vivo (GIV) ou Real-Ear Aided Response (REAR)P.50
V.5. Mesure du Gain d’Insertion (GI) ou Real-Ear Insertion Response (REIR)P.50
VI. PROCÉDURE DE MESUREP.51
VI.1. OtoscopieP.51
VI.2. Placement de la sondeP.51
VI.3. Emplacement du haut-parleurP.52
VI.4. Niveau du signalP.52
VI.5. Mesure du Gain Naturel de l’Oreille (GNO) ou Open Ear Gain (OEG) ou Real-Ear Unaided Response (REUR)P.52
VI.6. Définition des cibles de Gain et du Niveau de Sortie Maximum (NSM)P.52
VI.7. Mesure du Gain d’Insertion (GI)P.52
VI.8. Mesure du Gain In Vivo (GIV)P.53
VI.9. Mesure du Niveau Maximum de Sortie (NSM)P.53
VI.10. Mesure de la dynamiqueP.53
VI.11. Procédure résuméeP.53
VI.12. Règles fondamentalesP.54
VII. POSSIBILITÉ D’ERREURSP.55
VII.1. Influence prépondérante de certaines zones fréquentiellesP.55
VII.2. Erreurs liées à la position du micro de référenceP.55
VII.3. Reproductibilité des mesures in vivoP.56
VIII. MESURE “IN VIVO SIMULÉ” (CORET)P.57
VIII.1. Linéarisation du micro de mesureP.61
VIII.2. Mesure du Gain d’Insertion pour un gain électroacoustique faibleP.61
VIII.3. Mesure du gain électroacoustique au coupleurP.61
VIII.4. Calcul du CORET et des cibles au coupleurP.61
VIII.5. Réglages prothétiquesP.61
IX. CONCLUSIONP.62
X. BIBLIOGRAPHIEP.62
CHAPITRE III
LE CONTRÔLE IMMÉDIAT D’EFFICACITÉ PROTHÉTIQUE
B. MESURES SUBJECTIVES : AUDIOMÉTRIE TONALEP.65
I. INTRODUCTIONP.65
II. OBJECTIFS DU BILAN TONAL D’EFFICACITÉ PROTHÉTIQUEP.65
II.1. Objectifs du bilan tonal prothétiqueP.65
II.2. Objectifs du contrôle de la réhabilitation des distorsions d’intensitéP.66
II.3. Objectifs du contrôle de la réhabilitation des distorsions fréquentiellesP.67
II.4. Objectifs du contrôle de la réhabilitation des distorsions de tempsP.67
II.5. Objectifs globauxP.67
III. LES SIGNAUXP.68
IV. CONDITIONS DE PASSATION - NOTATION DES RÉSULTATS - FIABILITÉP.69
IV.1. Conditions matériellesP.69
IV.2. Présentation des consignesP.77
V. LES MESURES LIMINAIRES D’EFFICACITÉP.77
V.1. Le gain fonctionnelP.77
V.2. Analyse du gain prothétique tonal immédiatP.80
VI. LES MESURES SUPRALIMINAIRESP.81
VI.1. Mesure du seuil subjectif de confort avec appareilsP.83
VI.2 Mesure du seuil subjectif d’inconfort avec appareilsP.85
VII. MESURE DES DISTORSIONS DE LA SENSATION D’INTENSITÉ AVEC APPAREILSP.85
VIII. CONCLUSIONP.86
IX. BIBLIOGRAPHIEP.86
CHAPITRE IV
LE CONTROLE IMMEDIAT D’EFFICACITE PROTHÉTIQUE
B. MESURES SUBJECTIVES : AUDIOMÉTRIE VOCALE DANS LE SILENCEP.105
I. INTRODUCTIONP.105
II. OBJECTIFS DU BILAN VOCAL D'EFFICACITE PROTHÉTIQUEP.105
II.1 Quantification des difficultés résiduellesP.105
II.2 Analyse des compensationsP.106
II.3 Analyse de l'impact des distorsions périphériquesP.107
II.4 Aide au choix prothétiqueP.107
III. LE TEST VOCAL PROTHÉTIQUEP.108
III.1 Conditions techniques du test vocalP.108
III.2 Calibration de l'audiométrie vocaleP.109
III.2.1. Le niveau de bruit résiduelP.109
III.2.2. La calibration de l'audiomètreP.110
III.3 Déroulement du testP.111
III.4 Intérêt en fonction du matériel vocalP.111
III.4.1. Listes cochléairesP.111
III.4.2. Listes de logatomesP.113
III.4.3. Listes dissyllabiquesP.113
III.4.4. Listes de phrasesP.115
III.4.5. Listes de balayageP.116
III.4.6. Tests dichotiquesP.116
IV. CONCLUSIONP.117
V. BIBLIOGRAPHIEP.117
CHAPITRE V
LE CONTRÔLE IMMÉDIAT D’EFFICACITÉ PROTHÉTIQUE
B. MESURES SUBJECTIVES : STÉRÉAUDIOMÉTRIEP.119
I. INTRODUCTIONP.119
II. RAPPEL DE QUELQUES NOTIONS SUR L'AUDITION BINAURALEP.121
III. QUE FAUT-IL ENTENDRE PAR "APPAREILLAGES STÉRÉOPHONIQUES"P.122
III.1. Appareillages stéréophoniques et monostéréophoniquesP.122
III.2. Stéréoacousie et audition binaurale - Appareillage stéréophonique et appareillage binauralP.123
IV. INDICATIONS, LIMITES ET INTÉRÊT DES APPAREILLAGES STÉRÉOPHONIQUES BINAURICULAIRESP.124
IV.1. IndicationsP.124
IV.2. Asymétrie fonctionnelle inter-auriculaire admissibleP.126
IV.2.1. Les appareillages monostéréophoniquesP.126
IV.2.2. Problèmes propres aux appareillages stéréophoniques bilatérauxP.127
IV.3. ConclusionP.129
V. TECHNIQUE CLASSIQUE D'ADAPTATION ET DE CONTRÔLE DE L'EFFICACITÉ DES APPAREILLAGES STÉRÉOPHONIQUESP.130
V.1. Balance-test d'équilibrage inter-auriculaire de DECROIX-DEHAUSSY et contrôle du rétablissement prothétique de l'équilibrage inter-auriculaire par audiométrie vocale en champ libreP.130
V.2. Contrôle du rétablissement prothétique de l'équilibrage inter-auriculaire par audiométrie à bandes étroites de bruit blancP.132
VI. CONTRÔLE DE L'EFFICACITÉ DES APPAREILLAGES STÉRÉOPHONIQUES PAR STÉRÉAUDIOMETRIEP.133
VI.1. Insuffisance de l'audiométrie prothétique classique en champ libreP.133
VI.2. La stéréaudiométrieP.134
VI.2.1. Épreuves stéréaudiométriques de localisation sonore spatiale dans le silenceP.134
VI.2.2. Épreuves de localisation sonore en présence de bruit perturbantP.136
VI.2.3. Épreuve stéréaudiométrique de discrimination spatialeP.137
VI.2.4. Contrôle audiométrique du gain d'intelligibilité post-appareillage en présence d'un bruit perturbant ( Test de DECROIX et DEHAUSSY)P.141
VI.3. Test d’intelligibilité dans le bruit de P.ELBAZ, F. LECA, P.MILLER, J.M. FIAUXP.143
VI.3.1. PassationP.143
VI.3.2. Notation des résultatsP.144
VI.3.3. Interprétation des résultats et intérêt du testP.145
VII. ÉPREUVES STÉRÉAUDIOMETRIQUES DE MESURE MULTI-DIRECTIONNELLE DU GAIN PROTHÉTIQUE (Épreuves de DECROIX et DEHAUSSY)P.146
VII.1. Intérêt pour le contrôle de l'efficacité des appareillages monostéréophoniques et CROSP.146
VII.2. Méthodes utilisant les bandes étroites de bruit blancP.147
VII.3. Mesure de l'efficacité prothétique sous différents azimuts par audiométrie vocale en champ libreP.148
VII.4. Exemple 1 : Appareillage CROSP.149
VII.4.1. Mesure du gain prothétique pour chaque fréquence sous deux azimutsP.149
VII.4.2. Tracé du champ de récupération quantitative pour 250 et 2000 Hz (Épreuve de DECROIX et DEHAUSSY)P.151
VII.4.3. Représentation graphique des résultats de la mesure multidirectionnelle du gain prothétique sous 8 azimuts procurés par l'appareillage CROS expérimentéP.152
VII.4.4. Mesure de l'efficacité prothétique sous deux azimuts par audiométrie vocale en champ libreP.153
VII.5. Exemple 2 : Appareillage monostéréophoniqueP.155
VIII. EXEMPLE DE BILAN AUDIOMÉTRIQUE CLASSIQUE ET STÉRÉAUDIOMÉTRIQUE D'UN APPAREILLAGE STÉRÉOPHONIQUE BILATÉRAL TYPEP.156
IX. CONCLUSIONP.162
X. BIBLIOGRAPHIEP.162
CHAPITRE VI
LE CONTRÔLE IMMÉDIAT D’EFFICACITÉ PROTHÉTIQUE
B. MESURES SUBJECTIVES : AUDIOMÉTRIE VOCALE EN PRÉSENCE DE BRUITP.167
I. INTRODUCTIONP.167
II. LE TEST DE RÉSISTANCE DE L’INTELLIGIBILITÉ DANS LE BRUIT DE LECA, ELBAZ ET MILLERP.169
III. LE TEST AVfB DE DODELÉP.170
III.1. Le Signal (les listes)P.171
III.2. Le BruitP.174
III.3. Le supportP.175
III.4. Conditions de passation des tests AVfS et AVfBP.175
III.4.1. L’équipementP.175
III.4.2. Calibration de l’équipementP.177
III.4.3. Unité de mesure de l’intensitéP.177
III.4.4. Les consignesP.177
III.4.5. Les listes d’entraînementP.177
III.4.6. Passation et cotation des listes Verbo-fréquentiellesP.178
III.4.7. Objectifs du test AVfBP.178
III.4.8. Choix du rapport Signal/BruitP.178
III.4.9. Passation du test AVfBP.179
III.4.9.1. Passation du test AVfB au casqueP.180
III.4.9.2. Passation du test AVfB en champ libreP.180
III.5. Représentation graphiqueP.181
III.6. Interprétation et utilisation des résultatsP.182
III.6.1. Les listes Verbo-fréquentiellesP.182
III.6.2. Le test AVfBP.182
IV. LE TEST RÉVERBAL DE DODELÉ (1999)P.183
IV. 1. Description du test RéVerbalP.183
IV.1.1. La Distance Critique (DC)P.183
IV. 1.2. Le % ALCONS (Articulation Loss of Consonants)P.183
IV.2. Passation du test RéVerbalP.184
IV.3. Intérêt du test RéVerbalP.184
V. LE VOCALIST®P.185
V.1. Contenu du CD “Le VocaList”®P.185
V.2. A propos du signal “Pseudo Parole”P.186
V.3. A propos du test SPANP.187
V.4. A propos du test de Localisation Spatiale DynamiqueP.187
VI. DISCUSSIONP.187
VII. CONCLUSIONP.188
VIII. BIBLIOGRAPHIEP.188
CHAPITRE VII
LE CONTRÔLE IMMÉDIAT D’EFFICACITÉ PROTHÉTIQUE
B. MESURES SUBJECTIVES : PROCÉDURE APA (PROCÉDURE D’AFFINEMENT POST-APPAREILLAGE)P.193
I. INTRODUCTIONP.193
II. OBJECTIFS DE LA PROCÉDURE APAP.194
II.1. Simple et rapide à réaliserP.195
II.2. Nécessitant un équipement minimalP.195
II.3. Utilisant des stimuli représentatifsP.195
II.4. Compatible avec tous les types d’appareillagesP.195
II.5. Aboutissant à des propositions d’amélioration des réglages prothétiquesP.196
III. Description et application de la Procédure APAP.196
III.1. L’équipementP.196
III.2. Le “Boîtier Réponse”P.197
III.3. Le logiciel APAP.198
III.4. La calibrationP.199
III.5. 1ère étape de la Procédure APA : le test de localisation spatialeP.200
III.5.1. Principe du testP.200
III.5.2. Consignes du testP.200
III.5.3. Notation des réponsesP.200
III.5.4. Interprétation des réponsesP.201
III.6. 2ème étape : le test d’échelle de sensations sonoresP.201
III.6.1. Principe du testP.202
III.6.2. Consignes du testP.202
III.6.3. Notation des réponsesP.202
III.6.4. Interprétation des réponsesP.203
III.7. 3ème étape : propositions de corrections à apporter à l’appareillageP.203
IV. LES STIMULIP.204
V. CONCLUSIONP.206
VI. BIBLIOGRAPHIEP.207
CHAPITRE VIII
LE CONTRÔLE IMMÉDIAT D’EFFICACITÉ PROTHÉTIQUE
C. QUESTIONNAIRE IMMÉDIAT DU PATIENT - COMMENT GÉRER LES PHÉNOMÈNES D’AUTOPHONATION, DE RÉSONANCES ET DE TOLÉRANCES ?P.209
I. INTRODUCTIONP.209
II. THÉORIEP.209
II. 1. Rappels d’anatomieP.209
II.1.1. Le pavillonP.210
II.1.2. Le Conduit Auditif Externe (C.A.E.)P.211
II.1.2.1. FormeP.211
II.1.2.2. DirectionP.211
II.1.2.3. Longueur et structureP.211
II.1.2.4. VolumeP.212
II.1.2.4.1. Détermination du volumeP.212
II.1.2.4.2. Volume chez l’adulteP.213
II.1.2.4.3. Section et variation en fonction de l’articulation temporo-mandibulaireP.214
II.1.2.4.4. Revêtement cutanéP.215
II.1.2.4.5. Modifications dues à l’âgeP.215
III. L’autophonie et les résonancesP.215
III.1. L’autophonieP.215
III.1.2. DéfinitionP.215
III.1.3. Origine de l’effet d’autophonationP.216
III.1.4. Matériel permettant d’objectiver le phénomèneP.216
III.1.4.1. La mesure IN VIVOP.216
III.1.4.2. Description du testP.217
III.1.5. Deux types d’autophonieP.218
III.1.5.1. Autophonie passiveP.219
III.1.5.2. Autophonie activeP.219
III.1.6. Incidence de la profondeur d’insertion dans le conduit auditif externe de l’embout ou de la coque de l’intra-auriculaireP.220
III.1.6.1. Détermination de la longueur de l’emboutP.220
III.1.6.1.1. Embout longP.220
III.1.6.1.2. Embout moyenP.220
III.1.6.1.3. Embout courtP.220
III.1.6.1.4. Influence de la longueurP.221
III.1.6.1.5. Influence de la cavité résiduelleP.221
III.1.6.1.6. Influence de l’éventP.223
III.2. Les résonancesP.224
III.2.1. DéfinitionP.224
III.2.2. Résonances par rapport aux voix et aux lieuxP.224
III.2.2.1. Par rapport aux voix et aux bruitsP.224
III.2.2.2. Par rapport aux lieuxP.224
III.2.3. Mesures des sensations subjectives - Leur explicationP.224
III.2.3.1. La mesure IN VIVOP.224
III.2.3.2. D’un point de vue théoriqueP.225
IV. LES TOLÉRANCESP.226
IV.1. DéfinitionP.226
IV.2. MécaniquesP.226
IV.2.1. Dynamique du conduit auditif externe (IRM)P.226
IV.2.2. MatériauxP.227
IV.2.2.1. Les matériaux dursP.227
IV.2.2.2. Les matériaux souplesP.227
IV.2.3. PressionP.227
IV.2.4. Gêne par rapport à l’environnement (voix et bruits)P.227
IV.2.4.1. Aux voix externesP.227
IV.2.4.2. Aux bruitsP.227
IV.2.5. AcouphènesP.227
V. LES QUESTIONNAIRES ET LES ÉVENTUELLES SOLUTIONS À APPORTERP.228
V.1. Avant l’appareillageP.228
V.1.1. Méthode BOORSMAP.228
V.1.2. Mesure du CAP (Coefficient AutoPhonatoire) (DODELÉ L., 1993)P.228
V.1.3. Méthode BING TOO (KEPLER, STAAB et coll., 1991)P.229
V.1.3.1. But du testP.230
V.1.3.2. Principe et description du testP.230
V.1.3.3. Interprétation des résultatsP.230
V.1.4. Par rapport à l’audiométrieP.230
V.1.4.1. Méthode n°1P.231
V.1.4.2. Méthode n°2P.232
V.1.4.3. Méthode n°3P.232
V.1.4.4. Méthode n°4P.233
V.1.4.5. Méthode n°5P.233
V.2. Après l’appareillageP.234
V.2.1. L’autophonieP.234
V.2.3. RésonancesP.238
V.2.4. TolérancesP.238
V.2.4.1. MécaniquesP.238
V.2.4.2. Gêne par rapport à l’environnementP.238
V.2.4.3. AcouphènesP.238
VI. ÉTUDE DE CASP.239
VI.1. Cas n°1P.239
VI.1.1. Ante appareillageP.240
VI.1.2. Post appareillageP.242
VI.1.2.1. L’autophonieP.242
VI.1.2.2. RésonancesP.243
VI.1.2.3. TolérancesP.243
VI.2. Cas n°2P.244
VI.2.1 Ante appareillageP.245
VI.2.2. Post appareillageP.247
VI.2.2.1. L’autophonieP.247
VI.2.2.2. RésonancesP.248
VI.2.2.3. TolérancesP.248
VI.3. Cas n°3P.249
VI.3.1. Ante appareillageP.250
VI.3.2. Post appareillageP.252
VI.3.2.1. L’autophonieP.252
VI.3.2.2. RésonancesP.253
VI.3.2.3. TolérancesP.253
VI.4. Cas n°4P.254
VI.4.1. Ante appareillageP.255
VI.4.2. Post appareillageP.256
VI.4.2.1. L’autophonieP.256
VI.4.2.2. RésonancesP.257
VI.4.2.3. TolérancesP.257
VI.5. Tableau récapitulatif des résultatsP.258
VII. CONCLUSIONP.260
VIII. BIBLIOGRAPHIEP.262
CHAPITRE IX
LE CONTRÔLE IMMÉDIAT D’EFFICACITÉ PROTHÉTIQUE
D. PRÊT/ESSAI : POUR OU CONTREP.265
I. INTRODUCTIONP.265
II. LES RAISONS DE LA DEMANDEP.265
II.1. L’entourageP.265
II.2. Les médiasP.265
II.3. Les médecins prescripteursP.266
II.4. Les audioprothésistesP.266
II.5. Les industrielsP.266
III. LES CONSÉQUENCES DE L’IDÉE D’ESSAI AVEC PRÊTP.266
III.1. Pour les patientsP.266
III.1.1. Aspects nocifsP.266
III.1.2. Aspects illusoiresP.267
III.1.3. Aspects financiersP.267
III.2. Pour le professionnelP.267
III.2.1. Dégradation de l’image de la professionP.267
III.2.2. Abandon de ses prérogativesP.268
III.3. Pour l’industrielP.268
IV. LA LÉGALITÉ DE LA DEMANDEP.268
V. TRAITER LA DEMANDEP.269
V.1. Dans l’urgenceP.269
V.2. Dans le tempsP.269
VI. CONCLUSIONP.270
VII. BIBLIOGRAPHIEP.270
CHAPITRE X
LES STRATÉGIES D’ADAPTATION CHEZ L’ADULTEP.271
I. INTRODUCTIONP.271
II. LES DIFFÉRENTES STRATÉGIES D’ADAPTATIONP.272
II.1. Tout et tout de suite : correction et portP.272
II.2. Toute la correction et un port progressifP.272
II.3. Correction progressive et un port continuP.273
II.4. Tout en progression : correction et portP.273
II.5. CommentairesP.273
III. ESSAI DE JUSTIFICATION DES CHOIX STRATÉGIQUESP.273
IV. QUELQUES EXEMPLESP.276
V. CONCLUSIONP.278
VI. BIBLIOGRAPHIEP.279
CHAPITRE XI
LE CONTRÔLE PERMANENT D’EFFICACITÉ PROTHÉTIQUEP.281
I. INTRODUCTIONP.281
II. PÉRIODICITE DES CONTRÔLESP.281
III. CONTRÔLES ET MESURES AUDIOLOGIQUESP.281
III.1. Questionnaire du patientP.281
III.2. Contrôle de l’incidence tonale des nouvelles stimulations acoustiquesP.286
III.2.1. Analyse du nouveau codage dû à l’apport d’amplificationP.286
III.2.2. Analyse du nouveau codage suite au renouvellement d’appareillageP.287
III.3. Contrôle de l’incidence vocale des nouvelles stimulations acoustiquesP.287
III.3.1. Analyse de l’amélioration et de la progression de l’intelligibilitéP.287
III.3.2. Analyse des confusions phonétiquesP.288
III.4. Mesures in VivoP.289
III.5. Contrôle auditif spatialP.289
III.5.1. Localisation dans l’espaceP.289
III.5.2. Appréciation des modifications du champ spatialP.289
IV. CONTRÔLES ET MESURES ÉLECTROACOUSTIQUESP.289
IV.1. Contrôle et mesures des paramètres électroniquesP.289
IV.2. Contrôle et mesures des paramètres acoustiquesP.291
V. ENTRETIEN TECHNIQUEP.291
VI. AIDES A LA COMMUNICATIONP.291
VI.1. Les systèmes de transmission hautes fréquencesP.292
VI.2. Les microphones d’ambiance ou directionnels par prise audioP.294
VI.3. Les systèmes pour le téléphoneP.295
VI.4. Les systèmes pour la télévisionP.295
VI.5. Les systèmes d’alerte lumineux, sonores ou vibrantsP.296
VII. CONCLUSIONP.296
VIII. BIBLIOGRAPHIEP.297
CHAPITRE XII
L’ÉDUCATION PROTHéTIQUEP.299
I. INTRODUCTIONP.299
II. L’ÉDUCATION PROTHéTIQUE PRé-APPAREILLAGEP.299
II.1. L’impact d’un manque d’informationP.299
II.2. Les éléments positifs à transmettre au patientP.300
II.3. La mise en confiance du patientP.300
III. L’ACCEPTATION DE LA PROTHèSE AUDITIVEP.301
IV. L’UTILISATION DES APPAREILSP.302
V. PRéDICTION DES RéSULTATS ET JUSTIFICATIONP.302
VI. LES LIMITES DE L’APPAREILLAGE ET LA PUBLICITéP.303
VII. POURQUOI NE PAS LANCER LES ACTIONS À MENER à PARTIR DE L’AUDIOMÉTRIE CLINIQUE EFFECTUÉE PAR L’ORLP.304
VIII. UTILISATION DES TESTS AUDIOMÉTRIQUES DANS LE CADRE DE L’éDUCATION PROTHéTIQUEP.305
VIII.1. Explication sur la surditéP.306
VIII.1.1. La transition phonétiqueP.306
VIII.2. Les limites de l’appareillage liées à l’âgeP.307
VIII.3. Sa gêne auditive actuelleP.308
VIII.4. Quelle est à ce moment la réaction du patient ?P.309
VIII.5. Les premières étapes de l’appareillageP.310
VIII.6. L’ancienneté de la perte auditiveP.311
VIII.7. Le risque de ne rien faireP.311
VIII.8. La réalité des besoins du patientP.312
VIII.9. Tenir ses promessesP.313
IX. LE CHOIX PROTHÉTIQUEP.314
IX.1. Le choix du type d’appareilP.314
IX.2. La stéréophonieP.316
IX.3. La technologie la mieux adaptéeP.317
X. DIFFICULTéS AVEC LES APPAREILS DANS LES PREMIERS TEMPS DE L’APPAREILLAGEP.319
X.1. Positiver, un art difficileP.320
X.2. Expliquer les difficultés ultérieuresP.321
X.3. L’âgeP.324
X.4. Le décodage change avec l’âgeP.324
X.5. Difficultés d’adaptation au monde sonoreP.325
X.6. Gêne initiale et temps d’adaptation, prise en charge psychologiqueP.325
X.7. La gêne mécaniqueP.326
X.8. L’autophonieP.326
X.9. L’élimination des bruits parasitesP.326
XI. LA MISE EN PLACE DES APPAREILS ET DES EMBOUTSP.328
XII. LE FONCTIONNEMENT DES APPAREILSP.329
XIII. MISE EN PLACE DE LA PILEP.332
XIV. LE PORT DE L’APPAREILP.332
XV. PROGRESSIVITé DE PORTP.334
XVI. CONDUITE à TENIR EN FONCTION DU MILIEUP.335
XVII. INFORMATION à LA FAMILLEP.336
XVIII. CONTRôLE PERMANENT D’EFFICACITéP.338
XIX. RENOUVELLEMENTP.339
XX. MATéRIELS ANNEXESP.339
XXI. HYGIèNEP.339
XXII. LES PANNESP.340
XXIII. PRISE EN CHARGE ORTHOPHONIQUEP.340
XXIV. CONCLUSIONP.340
ANNEXE
MODÈLES GRAPHIQUESP.341



©2017 Collège National d'Audioprothèse - Tous droits réservés - Site réalisé par Audition France Innovation