Collège National d'Audioprothèse

Collège National d'Audioprothèse
Précis d'audioprothèse tome I - Le bilan d'orientation prothétique
SOMMAIRE


Liste des auteursP.4
PréfaceP.7
Avant-proposP.9
IntroductionP.11
CHAPITRE I 
L’ANAMNÈSEP.29
INTRODUCTIONP.29
en-tête de l’anamnèseP.30
I. RENSEIGNEMENTS PERSONNELSP.30
1. Exercices professionnelsP.30
A - ActivitésP.30
B - Exposition aux bruitsP.31
2. Conditions de vieP.32
A - HabitationP.32
B - Bruits dans l’environnementP.33
C - Maison de retraite P.33
3. Histoire de la surditéP.33
4. Difficultés de compréhensionP.34
II. RENSEIGNEMENTS MÉDICAUXP.36
1. Antécédents O.R.L.P.37
A - Surdités de transmissionP.37
B - Surdités de perception endocochléairesP.38
C - Surdités de perception rétrocochléairesP.39
D - AcouphènesP.39
E - VertigesP.39
2. Antécédents familiauxP.40
3. Autres antécédentsP.40
4. État généralP.41
5. Suivi médicalP.44
III. APPAREILLAGE AUDITIF PRÉCÉDENTP.44
CONCLUSIONP.47
BIBLIOGRAPHIEP.47
ANNEXE : FICHE D’ANAMNÈSE ADULTEP.49
CHAPITRE II 
ÉPREUVES TONALES - RAPPEL DES DONNÉES GÉNÉRALESP.53
I. INTRODUCTIONP.53
II. PSYCHOACOUSTIQUEP.55
II.1. DéfinitionP.55
II.2. Paramètres acoustiques fondamentauxP.55
II.3. Champ auditif humainP.56
II.4. La sonieP.57
II.4.1. Le soneP.57
II.4.2. Le phoneP.58
II.4.3. Correspondance sones-phonesP.59
II.4.4 Seuil différentiel d'intensité (S.D.I.)P.59
II.5. La tonieP.60
II.5.1. DéfinitionP.60
II.5.2. Seuil différentiel de hauteur (S.D.H.)P.61
II.5.3. Pouvoir séparateur de l’oreille. Effet de masqueP.61
II.5.4. IntermodulationP.62
II.5.5. Consonance/dissonanceP.62
II.6. Aspect temporelP.63
II.7. Combinatoire de l'intensité, du centroïde spectral, de l'attaque et du flux spectral : le timbreP.63
II.8. La stéréophonieP.63
II.8.1. Aspect quantitatif : la sonieP.63
II.8.2. Aspect qualitatif : Localisation spatialeP.64
III. NEURO-PSYCHOACOUSTIQUEP.65
IV. MESURESP.65
IV.1. Mesure du sonP.65
IV.2. Mesure de l’auditionP.66
V. AUDIOMÉTRIE TONALE?: CONDITIONS TECHNIQUESP.67
V.1. Locaux destinés à la pratique des méthodes d’appareillage et des épreuves d’évaluation de la correction auditive prothétiqueP.68
V.1.1. Classification des locauxP.69
V.1.2. Mesures des caractéristiques des locaux non occupésP.69
V.1.3. Caractéristiques physiques des locaux utilisés pour l’appareillage audioprothétiqueP.71
V.1.4. Caractéristiques techniques des locauxP.76
V.1.4.1. AérationP.76
V.1.4.2. EclairageP.76
V.1.4.3. Aménagement du localP.76
V.1.4.4. CommunicationP.76
V.1.4.5. SécuritéP.76
V.2. Equipements et techniques pour la détermination des caractéristiques acoustiques et psychoacoustiques de l’audition dans l’appareillage audioprothétiqueP.76
V.2.1. AudiomètresP.76
V.2.2. Principaux signaux utilisables sur un audiomètre standardP.78
V.2.3. Les sons impulsionnelsP.78
VI. CONDITIONS DE PASSATIONP.78
VI.1. Le testeurP.78
VI.2. Le sujet testéP.79
VI.3. Présentation des signauxP.80
VI.4. Notation des résultatsP.80
VII. VALIDITE D’UN TESTP.81
VII.1. FiabilitéP.82
VII.2. ReproductibilitéP.83
VIII. CONCLUSIONP.83
IX. BIBLIOGRAPHIEP.83
CHAPITRE III 
ÉPREUVES TONALES - APPLICATIONSP.87
I. LES MESURES DES SEUILS LIMINAIRESP.87
I.1. Audiométrie prothétique en voie aérienne par sons pursP.87
1.1.1. La procédure de mesureP.87
I.1.1.1. Le casqueP.88
I.1.1.2. La mesure en audiométrie manuelleP.89
I.1.1.3. La mesure en audiométrie automatiqueP.93
I.1.1.4. La mesure en audiométrie assistée par ordinateurP.94
I.2. Audiométrie prothétique en voie osseuse par sons pursP.95
I.2.1. La procédure de mesureP.95
I.2.1.1. Le placement du vibrateurP.95
I.2.1.2. La force d’application et la surface de contact du vibrateurP.96
I.2.1.3. La mesureP.97
I.2.2. Les tests complémentairesP.97
I.2.2.1. L’effet d’occlusion du conduit auditif externeP.97
I.2.2.2. Le test de WEBERP.98
I.2.2.3. Le test de S.A.L. (Sensorineural Acuity Level)P.99
I.3. AssourdissementP.99
I.3.1. Considérations préliminairesP.99
I.3.1.1. Qu’est ce qu’un assourdissement ?P.100
I.3.1.2. Pourquoi un assourdissement est nécessaire ?P.100
I.3.1.3. Les variables d’un assourdissementP.100
I.3.1.4. Assourdissement efficace et concept “largeur de bande”P.101
I.3.1.5. Description des signaux d’assourdissementP.102
I.3.2. La décision d’assourdissement : Quand assourdir ? Les normes d’assourdissementP.103
I.3.3. La décision d’assourdissement : Comment assourdir ?P.105
I.3.3.1. La méthode psychoacoustiqueP.105
I.3.3.2. Les formules d’assourdissementP.105
I.3.3.3. Les procédures recommandées pour l’assourdissementP.106
I.3.3.4. Les procédures recommandées pour la notation des résultatsP.107
I.3.4. Autres considérationsP.108
I.3.4.1. Critère d’efficacitéP.108
I.3.4.2. Critère de non retentissementP.108
I.3.5. Les problèmes rencontrés dans un assourdissementP.109
II. LES MESURES DES SEUILS SUPRALIMINAIRESP.111
II.1. IntroductionP.111
II.1.1. Le champ auditif résiduelP.112
II.1.2. La notion d’approche dynamique de la déficience auditiveP.112
II.1.3. Une nécessité pour l’adaptation des nouvelles prothèsesP.112
II.2. La mesure des Seuils Subjectifs d’InconfortP.113
II.2.1. Définitions, Historique, TerminologieP.113
II.2.2. Les procédures de test du Seuil Subjectif d’InconfortP.114
II.2.3. Le graphique audiométrique et sa symbolisationP.115
II.2.4. La variabilité des réponsesP.116
II.3. La mesure des Seuils Subjectifs de ConfortP.116
II.3.1. Définitions, Historique, TerminologieP.116
II.3.2. Détermination du Seuil Subjectif de ConfortP.117
II.3.3. Les procédures de test du Seuil Subjectif de ConfortP.118
II.3.3.1. La mesure réalisée avec une prothèse étalonP.118
II.3.3.2. La mesure réalisée au casqueP.120
II.3.3.3. La variabilité des réponsesP.121
III. BibliographieP.122
CHAPITRE IV 
ÉPREUVES TONALES - APPLICATIONS (SUITE)P.137
I. DISTORSIONS de la SENSATION d’INTENSITÉP.137
I.1. DéfinitionsP.137
I.1.1. HyperacousieP.137
I.1.2. Seuil DifférentielP.137
I.1.3. Recrutement et sur-recrutementP.137
I.2. Tests tonals, juxta et supraliminairesP.137
I.2.1. Test binauriculaire de FOWLERP.137
I.2.2. Test monauriculaire de REGERP.138
I.2.3. Test de LUSCHER et ZWISLOCKIP.139
I.2.4. Test de DENES-NAUNTONP.140
I.2.5. Sound Intensity Shift Index ou SISI-Test de JERGERP.141
I.2.6. Test de recherche de son émergent de BRUINE-ALTESP.141
I.2.7. Test de recherche de son émergent de HUIZINGP.142
I.2.8. Test de RIESZP.142
I.2.9. Recherche des seuils d’audibilité minima et maxima par BEKESYP.142
I.2.9.1. Étude du seuil différentielP.142
I.2.9.2. Étude de la fatigabilité au seuilP.143
I.2.10. Test au bruit blanc de LANGENBECKP.145
I.2.11. Test au bruit blanc de CORTI-ZANGEMEISTERP.145
I.2.12. Test de METZP.146
I.2.13. Détermination du S.T.A.R.P.146
I.2.14. Tone DECAY-TestP.147
I.3. Tests préconisés dans le bilan d’orientation prothétiqueP.147
II. DISTORSIONS de la SENSATION de HAUTEURP.148
II.1. DéfinitionsP.148
II.1.1. Mesure de la DiplacousieP.148
II.1.2. Le Seuil Différentiel de Hauteur (S.D.H.)P.148
II.2. Tests tonals supraliminairesP.148
II.2.1. Historique du S.D.H.P.148
II.2.2. S.D.H. et Seuils d’AuditionP.150
II.3. Tests préconisés dans le bilan d’orientation prothétiqueP.150
II.3.1. Méthode de modulation en fréquence (Ballantyne, cologero)P.150
II.3.2. Épreuve des stimuli constants (grisanti, konig)P.151
II.3.3. Intérêt cliniqueP.151
III. DISTORSIONS de la SENSATION TEMPORELLEP.152
III.1. DéfinitionsP.152
III.1.1. Pouvoir séparateur temporelP.152
III.1.2. Discrimination temporelleP.152
III.2. Tests tonals, juxta et supraliminairesP.153
III.2.1. Test de bruit de BOCCAP.153
III.2.2. Tests de clicsP.153
III.2.3. Test par Tone-BurstP.154
III.3. Tests préconisés dans le bilan d’orientation prothétiqueP.155
IV. SÉLECTIVITÉ FRÉQUENTIELLEP.156
IV.1. DéfinitionsP.156
IV.1.1. Masquage des sonsP.156
IV.1.2. Courbes Psychoacoustiques d’AccordP.157
IV.2. Test des courbes Psychoacoustiques d’AccordP.158
V. ACOUPHÈNESP.159
V.1. DéfinitionsP.159
V.2. Appréciation subjective de l’acouphèneP.160
V.3. Mesure de la hauteurP.161
V.4. Mesure de l’intensitéP.161
V.4.1. Recherche d’égale sensation sonoreP.161
V.4.2. Recherche par effet de masqueP.161
V.5. L’audiogramme - maskingP.162
VI. CONCLUSIONP.164
VII. BIBLIOGRAPHIEP.164
CHAPITRE V 
ÉPREUVES VOCALES RAPPEL DES DONNÉES GÉNÉRALESP.169
I. INTRODUCTIONP.169
II. UNITÉS DE PHONÉTIQUE ACOUSTIQUEP.172
II.1. Les phonèmesP.172
II.2. Les traits phonétiquesP.173
II.3. Les indices acoustiquesP.175
A. VoyellesP.176
A.1. Hauteur formantiqueP.176
A.2. Formants de nasalitéP.177
A.3. Indice de compacitéP.177
B.?ConsonnesP.177
B.1. Turbulence ou pôle de bruitP.177
B.2. Locus et directions de transitions formantiquesP.178
B.3. Joints périodiquesP.179
B.4. VoisementP.179
III. LA PERCEPTION PHONÉTIQUE CATÉGORIELLEP.179
IV. RÉHABILITATION AUDIOPHONOLOGIQUEP.182
IV.1. Les confusions phonétiquesP.182
IV.2. Les distorsions phonétiques générées par les aides auditivesP.184
IV.3. Les systèmes de compensation indiciaire et implantsP.185
IV.4. L’audition binaurale et l’appareillage stéréophoniqueP.185
IV.5. La lecture labialeP.186
V. CONCLUSIONP.188
VI. BIBLIOGRAPHIEP.188
CHAPITRE VI 
ÉPREUVES VOCALES APPLICATIONSP.193
I.INTRODUCTIONP.193
II.MATÉRIEL ÉLECTRO ACOUSTIQUEP.193
II.1. PrincipeP.193
II.2. MatérielP.194
II.2.1. La cabine audiométrique insonoriséeP.194
II.2.2. L’audiomètre vocalP.194
II.2.3. Enregistrement magnétique ou Disque compactP.194
II.3. PassationP.195
III.CALIBRATIONP.195
IV.MATÉRIEL VOCALP.196
IV.1. Tests de phrasesP.196
IV.1.1. Listes de phrases de J.E. FOURNIERP.196
IV.1.2. Listes de phrases de P.COMBESCUREP.197
IV.2. Tests de motsP.200
IV.2.1. Tests de mots monosyllabiquesP.200
IV.2.1.1. Listes de J.E. FournierP.200
IV.2.2. Tests de mots dissyllabiquesP.201
IV.2.2.1. Listes de J.E. FournierP.201
IV.2.2.2. Listes pour enfants de J.C. LAFONP.203
IV.3. Tests de logatomesP.204
IV.3.1. Liste de logatomesP.204
IV.4. Tests de chiffresP.204
V. TESTS D’AUDIOMÉTRIE VOCALE COURANTSP.205
V.1. Tests de phrasesP.205
V.1.1. SynthèseP.205
V.2. Tests de mots - Liste d’intelligibilité de j.e. fournierP.205
V.2.1. Représentation graphiqueP.206
V.2.2. Charte graphiqueP.207
V.2.3. Caractéristiques d’une courbe d’intelligibilité et son interprétationP.207
V.2.4. SynthèseP.209
V.3. Test de balayage de j.c. lafonP.209
V.3.1. Listes de balayageP.209
V.3.2. PassationP.209
V.3.3. Interprétation des résultatsP.210
V.3.4. SynthèseP.210
V.4. Test cochléaire de j.c. lafonP.211
V.4.1. Listes cochléaires de J.C. LafonP.211
V.4.2. PassationP.213
V.4.3. Interprétation des résultatsP.214
V.4.4. SynthèseP.215
V.5. Test fréquentiel de j.P.dupretP.215
V.5.1. PassationP.216
V.5.2. Listes de mots sans signification. Test fréquentiel de J.P.DUPRETP.216
V.5.3. SynthèseP.217
VI.TESTS D’AUDIOMÉTRIE VOCALE À APPLICATIONS SPÉCIFIQUESP.217
VI.1.Test de recrutement de J.C. LafonP.217
VI.1.1. Listes de recrutement de J.C. LafonP.217
VI.1.2. PassationP.218
VI.1.3. Interprétation des résultatsP.218
VI.1.4. SynthèseP.219
VI.2. Test d’intégration de J.C. LafonP.219
VI.2.1. Listes d’intégration de J.C. LafonP.219
VI.2.2. PassationP.220
VI.2.3. Interprétation des résultatsP.220
VI.2.4. SynthèseP.221
VI. 3. Test de netteté de J.P.DupretP.221
VI.3.1. Listes de mots sans signification. Test de netteté de J.P.?DUPRETP.221
VI.3.2. PassationP.223
VI.3.3. Interprétation des résultatsP.223
VI.3.3.1. Analyse quantitativeP.223
VI.3.3.2. Analyse qualitativeP.223
VI.3.4. SynthèseP.223
VI. 4. Test de paires minimalesP.223
VI.4.1. Exemple de listeP.224
VI.4.2. PassationP.224
VI.4.3. Interprétation des résultatsP.224
VI.4.4. SynthèseP.225
VI. 5. Tests dichotiquesP.225
VI.5.1. Tests dichotiques avec des phrases synthétiquesP.226
VI.5.1.1. PassationP.226
VI.5.1.2. SynthèseP.227
VI.5.2. Tests dichotiques avec des phrases naturellesP.227
VI.5.2.1. SynthèseP.227
VI.5.3. Tests dichotiques avec des motsP.227
VI.5.3.1. PassationP.227
VI.5.3.2. Schématisation du testP.228
VI.5.3.3. Interprétation des résultatsP.228
VI.5.3.4. SynthèseP.229
VI. 6. L’acougramme phonétique de s. borel-maisonnyP.229
VI.6.1. PassationP.229
VI.6.2. Exemple de listes de motsP.229
VI.6.3. SynthèseP.230
VI. 7. L’audiogramme verbo-tonal de guberinaP.230
VI.7.1. SynthèseP.230
VI. 8. Test d’intelligibilité dans le bruit de P.elbaz, F. leca, P.Miller, J.M. fiauxP.230
VI.8.1. PassationP.231
VI.8.2. Notation des résultatsP.232
VI.8.3. Interprétation des résultats et intérêt du testP.233
VI.8.4. SynthèseP.234
VI. 9. Le phono-scan de b. viroleP.234
VI.9.1. Liste du Phono-ScanP.234
VI.9.2. PassationP.234
VI.9.3. Notation des résultatsP.235
VI.9.4. SynthèseP.235
VII.PRINCIPAUX TESTS VOCAUX - SYNTHÈSEP.236
VIII. CONCLUSIONP.237
IX. BIBLIOGRAPHIEP.237
CHAPITRE VII 
EXAMENS ÉVENTUELS COMPLÉMENTAIRES À VISÉE PRONOSTIQUEP.239
INTRODUCTIONP.239
I. ÉTUDE ACOUSTIQUE : temps de réponse vocaleP.239
I.1. PrologueP.239
I.2. De l’appréciation à la mesureP.242
I.2.1. Protocole expérimentalP.242
I.2.2. Dépouillement des résultatsP.242
I.2.3. Travaux de Jean Pierre DUPRET - PHONOCHRONOMÈTREP.243
I.2.4. Technique de mesure et cotation des résultatsP.243
I.2.5. ConclusionsP.244
II. ÉTUDE COMPORTEMENTALEP.244
III. CONCLUSIONP.245
IV. BIBLIOGRAPHIEP.246
CHAPITRE VIII 
LA DÉCISION D’APPAREILLAGE - VERS QUELLE DÉCISION D’APPAREILLAGE ALLONS-NOUS ?P.249
I. CHOIX DE LA VOIE D’APPAREILLAGEP.249
I.1. Voie aérienneP.249
I.2. Voie osseuseP.250
I.3. Approches mixtes CO-CAP.251
I.4. Voie vibrotactileP.251
I.5. Prothèses implantéesP.251
II. CHOIX DU MODE D’APPAREILLAGEP.252
II.1. MonauralP.252
II.2. MonostéréophoniqueP.253
II.3. Binaural stéréophoniqueP.254
II.4. Binaural diotiqueP.255
II.5. CROS, Power CROS, BICROS, etc...P.255
II.5.1. Le CROS et le “CROS confort”P.255
II.5.2. Le Power CROSP.256
II.5.3. Le BICROSP.256
III. CHOIX DU TYPE D’APPAREIL DE CORRECTION AUDITIVEP.256
III.1. BoîtiersP.257
III.1.1. Indications et possibilitésP.257
III.1.2. Avantages et inconvénientsP.257
III.1.3. LimitesP.257
III.2. ContoursP.257
III.2.1. Indications et possibilitésP.257
III.2.2. Avantages et inconvénientsP.257
III.2.3. LimitesP.258
III.3. Lunettes auditivesP.258
III.3.1. Indications et possibilitésP.258
III.3.2. Avantages et inconvénientsP.258
III.3.3. LimitesP.258
III.4. Intra-conquesP.259
III.4.1. Indications et possibilitésP.259
III.4.2. Avantages et inconvénientsP.259
III.4.3. LimitesP.260
III.5. Intra-canalsP.260
III.5.1. Indications et possibilitésP.260
III.5.2. Avantages et inconvénientsP.260
III.5.3. LimitesP.261
III.6. Intras semi-profonds et péritympaniquesP.261
III.6.1. Indications et possibilitésP.261
III.6.2. Avantages et inconvénientsP.261
III.6.3. LimitesP.261
IV. CHOIX DU TYPE DE CIRCUIT ET DE MICROPHONEP.262
IV.1. Circuits traditionnelsP.262
IV.1.1. Circuits linéairesP.262
IV.1.2. Divers traitements du sonP.262
IV.2. Circuits programmablesP.263
IV.2.1. Analogiques à pilotage numériqueP.264
IV.2.2. NumériquesP.264
IV.2.3. Numériques avec liaison radioP.264
IV.3. Circuits à programmes multiplesP.265
IV.3.1. Par commande sur l’Appareil de Correction AuditiveP.265
IV.3.2. Par télécommandeP.265
IV.4. Circuits à transposition fréquentielle : type alpha et bêta (J.C. LAFON)P.265
IV.5. Choix du type de microphoneP.266
V. CHOIX DE L’INTERFACE UTILISATEURP.266
V.1. Potentiomètre et interrupteur classiquesP.266
V.2. Circuits dits “automatiques”P.266
V.3. Programmes multiples accessibles sur la prothèseP.266
V.4. TélécommandeP.267
V.5. Arrêt automatiqueP.267
V.6. Accus auto-rechargeablesP.267
VI. CAS PARTICULIERSP.268
VI.1. Prothèse à ancrage osseuxP.268
VI.2. Masqueur d’acouphènesP.268
VII. conclusionP.268
VIII. BIBLIOGRAPHIEP.268
AnnexesP.270
I. Modèles GraphiquesP.271
II. classification audiométrique des déficiences auditives par le bureau international d’audiophonologie (B.I.A.P.)P.285
III. les phonèmes du français (Transcription phonétique internationale)P.287
IV. Calcul de la probabilité d’erreur phonétique pour un sujet sourd à partir de la courbe d’audiométrie tonale, selon J.C. LafonP.289
V. Transcription phonétique des listes cochléaires du test phonétique de J.C. lafonP.291
VI. présentation de casP.295



©2017 Collège National d'Audioprothèse - Tous droits réservés - Site réalisé par Audition France Innovation