Collège National d'Audioprothèse

Collège National d'Audioprothèse

NOMINATION : STÉPHANE LAURENT, NOUVEAU PRÉSIDENT DU COLLèGE NATIONAL D'AUDIOPROTHèSE

Publié le jeudi 11 juin 2015 16:00

Stéphane Laurent entouré de Éric Bizaguet à gauche et de Xavier Renard à droite. © DR

Stéphane Laurent entouré de Éric Bizaguet à gauche et de Xavier Renard à droite. © DR

Audioprothésiste diplômé d'état depuis 1996, Stéphane Laurent a été nommé président du Collège national d'audioprothèse (CNA) à l'unanimité lors de l'Assemblée générale qui s'est tenue le 1er juin à Paris.

Diplômé du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), c'est grâce à son cursus d'acoustique que Stéphane Laurent a connu la profession d'audioprothésiste. Un métier pour lequel il s'est passionné et se passionne encore.

Après sa rencontre avec Frank Lefèvre en 1997, Stéphane Laurent devient enseignant à l'école d'audioprothèse de Fougères. "J'ai toujours pratiqué l'audioprothèse de terrain et l'enseignement", souligne le nouveau président du CNA. Un parcours complet qui lui permettra d'être élu membre du Collège en 2004, institution pour laquelle l'enseignement est un élément central. En parallèle, depuis six ans, Stéphane Laurent effectue le réglage des implants cochléaires au CHU de Rennes, sous l'égide du Pr Benoît GODEY.

Audioprothésiste, un métier de soin

La vision du métier d'audioprothésiste de Stéphane Laurent s'inscrit dans une vision partagée par les autres membres du CNA, avec une optique tournée vers la recherche clinique. "Audioprothésiste est un métier de soin. C'est un thérapeute. Ce métier existe, car il y a des besoins : ceux des patients présentant des pathologies multiples de l'audition, qui engendrent une souffrance."

Face aux besoins des patients qu'il ressent de plus en plus sur le plan professionnel, l'audioprothésiste n'oublie pas non plus que la profession est tournée vers le marché et ses enjeux. "Mais l'audioprothésiste est là pour soigner le malentendant, dont le devenir est important. C'est ce pour quoi ce métier existe aujourd'hui, pour pallier la souffrance engendrée par la malentendance".

Le nouveau président du CNA souhaite focaliser l'année qui s'annonce pour défendre ses idées et cette place de l'audioprothésiste, autour de professionnels aguerris et instruits, pour accompagner toujours mieux les malentendants. "Je souhaite prendre position pour ces valeurs et assurer la continuité de ce qui a été fait au cours de ces dernières années." Un hommage qu'il souhaite appuyer à son prédécesseur éric Bizaguet, "pour tout le travail qu'il a effectué depuis neuf ans", ainsi qu'à Xavier Renard, "pour la création des EPU, socle important des compétences et de la formation au niveau national". "L'objectif est de faire aussi bien qu'eux, et d'asseoir les prochains EPU et les suivants de façon importante et aussi solide que ce qui a été réalisé par le passé."

L'enseignement de la recherche au cœur du métier

Stéphane Laurent espère amener le métier d'audioprothésiste vers une pratique basée sur les preuves. Une démarche qui s'observe couramment dans d'autres disciplines médicales et qui trouverait son sens dans l'audioprothèse, "afin d'évaluer sa pratique et de trouver la meilleure voie possible pour chaque pathologie, afin d'aller au-delà de l'expérience clinique - une expérience basée sur l'écoute indispensable du patient et sur le ressenti de son vécu, mais qui nécessite encore l'apport des chercheurs." Avec à terme, l'objectif pour les audioprothésistes "de mener leurs propres recherches afin d'encadrer cette approche clinique du métier par une approche scientifique".

Une nouvelle approche qui se traduirait en premier lieu par l'enseignement, à l'instar de ce qui se fait actuellement en master à Montpellier, "par l'acquisition de l'audioprothésiste des capacités à lire des études cliniques, à les appliquer à la réalité du patient, à comprendre les résultats de ces études, à être capable de les critiquer et enfin, à mettre en place ses propres analyses". "En premier lieu, résume Stéphane Laurent, l'objectif est de traduire les travaux validés issus de la recherche clinique en niveaux de preuve et de les appliquer à des patients particuliers."

Élu pour un mandat de trois ans, Stéphane Laurent compte parmi les membres de son bureau :

  • Xavier Renard, président d'honneur,
  • éric Bizaguet, président d'honneur et délégué général chargé de mission auprès des
  • pouvoirs publics,
  • Arnaud Coez, 1er vice-président,
  • Matthieu Del Rio, 2e vice-président,
  • François Le Her, secrétaire général,
  • Frank Lefèvre, secrétaire général adjoint,
  • éric Hans, trésorier général,
  • Jean-Jacques Blanchet, trésorier général adjoint.

Ont été élus à l'unanimité en qualité de membres du Conseil d'Administration : éric Bizaguet, Hervé Bischoff, Jean-Jacques Blanchet, Arnaud Coez, Jean-Baptiste Delande, Xavier Delerce, Matthieu Del Rio, Gregory Gerbaud, éric Hans, Yves Lasry, Stéphane Laurent, François Le Her, Frank Lefèvre, Morgan Potier, Xavier Renard, Thomas Roy, Paul-édouard Waterlot.




©2017 Collège National d'Audioprothèse - Tous droits réservés - Site réalisé par Audition France Innovation